Search
  • sirine

La semaine de la Haute-couture Printemps-Eté 2021

Helloooo guys !!!!

Enfin de retour ( 3 mois plus tard, oups...) mais je me devais d'écrire cet article à propos d'un évènement immanquable dans le monde de la mode, qui vient tout juste d'avoir lieu : La semaine de la haute-couture printemps-été 2021.

Alors si tu veux en apprendre plus sur cet évènement ICONIC tu es au bon endroit et promis ce sera cool !

Avant d'entrer dans le vif du sujet, essayons d'y voir plus clair sur les Fashion Weeks.

Je sais à quel point les évènements liés au monde de la mode et du luxe peuvent être compliqués à comprendre aux premiers abords, mais n'ayez crainte, je vais tout vous expliquer.


La Fashion Week a principalement lieu dans 4 villes du monde que l'on appelle dans le milieu, le "Big Four" : New-York, Milan, Londres et Paris. La Fashion Week de Paris est la plus importante car c'est la plus ancienne et la seule au monde à organiser des défilés Haute-Couture (La classe à la française, on peut le dire). Durant les "semaines de la mode", il existe 3 types d'évènements : Le Prêt-à-porter, la mode masculine et la Haute-couture.


Passons maintenant à la fréquence des défilés, car oui, le calendrier des défilés est suivi à la lettre.

Pour commencer, il faut savoir qu'une année de défilés se divise en deux saisons.

Automne-hiver (FW pour Fall-Winter) et printemps-été (SS pour Spring-Summer).

Sachant qu'une Maison peut avoir jusqu'à trois types de collection (prêt-à-porter, Haute-couture et mode masculine) et qu'il y a deux grandes saisons, le nombre de défilés est alors facilement calculable. En effet, certaines maisons organisent jusqu'à 6 défilés par an (3x2 = 6, c’est cadeau !). En ce qui concerne la Haute-couture, les défilés ont lieu en janvier pour la saison printemps-été qui suit et en juin pour la saison automne-hiver. Par contre, pour la mode homme et le prêt-à-porter c'est un peu plus compliqué, attention accrochez-vous... Les défilés prêt-à-porter ont lieu en mars pour la saison automne-hiver qui suit et en septembre pour la saison printemps-été suivante, soit environ 6mois d'écart entre les défilés et la sortie des collections (on vous avait dit que la mode était avant-gardiste !). Enfin, pour la mode homme, en janvier on présente la collection automne-hiver de la même année cette fois et en juin les collections printemps-été pour l'année d'après.

Maintenant on respire, le plus dur est fini ! Tout cela est évidemment dans la théorie car dans la pratique, aucune marque n'a 6 défilés par an, cela coûterait beaucoup trop cher et de plus en plus de Maisons se sentent concernées par le respect de l'environnement et adhèrent beaucoup moins à la surconsommation. C'est pourquoi, des marques comme Gucci ou Burberry ont décidés de procéder à des collections mixtes pour des raisons économiques et environnementales.

Revenons maintenant à nos moutons, la Fashion Week Haute-couture.

Celle-ci est spéciale et plus formelle que les autres car l'appellation Haute-couture est juridiquement contrôlée depuis 1945 et est gage de qualité, délivré uniquement par le Ministre de l'Industrie selon des critères bien précis.

Pour pouvoir prétendre à posséder cette appellation il faut :

- Que chaque pièce soit réalisée à la main et sur mesure,

- Chaque pièce doit être fabriquée par une équipe de 20 personnes minimum et dans les ateliers de la Maison,

- Deux collections doivent être présentées dans l'année avec au minimum 25 pièces par show.

- Etre inscrit sur le calendrier officiel des collections Haute couture en tant que membre invité depuis au mois 4 ans et être parrainé par une autre maison Haute couture.


En bref, c'est un parcours de longue haleine qu'il faut entamer pour faire parti des Fashion Weeks Haute-couture. Les collections qui y sont présentées servent de vitrine aux Maisons : elles ne seront pas produites en grand nombre, mais réalisées sur-mesure pour les clients qui en font la demande. Chaque pièce est donc unique, et correspond aux envies (coloris, détails, longueur...) des clients. C'est un peu une vente très privée, la Haute-couture ne permet pas aux Maisons des bénéfices énormes. A l'inverse de la Haute couture, les pièces des défilés prêt-à-porter sont elles destinées à un plus grand public et ce sont d'ailleurs les pièces que l'on retrouvera en boutique.


Et si on parlait maintenant de la Fashion Week Haute-couture qui vient à peine de se terminer ?

C'est à Paris, qu'une trentaines de maisons de couture ont fait défiler leurs créations d'exceptions. Face à la pandémie mondiale actuelle, c'est de façon digitalisée que celles-ci ont pu dévoiler leurs collections à travers des moyens toujours plus innovants.

De Chanel à Schiaparelli en passant par Fendi et Dior, que diriez-vous de revenir sur quelques défilés qui ont eu lieu la semaine passée?

Let's go !


Commençons par le défilé Fendi : Kim Jones était sans aucun doute l’homme le plus occupé de cette Fashion Week Haute Couture. À cinq jours d’écarts, il présentait le défilé Dior Homme automne-hiver 2021-2022 et sa première collection Haute Couture pour Fendi.

Pour son premier défilé en tant que co-créateur des collections femmes, direction le palais Brongnart à Paris. Ici, Kim Jones a voulu faire écho au début du XXème siècle et plus particulièrement au Bloomsburry Group (cercle d'artistes et d'intellectuels).

Ses créations sont aussi accompagnées d'accessoires taille XXL et de sacs de très petit format. Il a ainsi choisi de rendre hommage à ce groupe d'intellectuels pour lequel il est profondément fasciné. Il a de plus, voulu mettre l'accent sur l'importance de la littérature en ces temps de pandémie mondiale ou nous passons le plus clair de notre temps à la maison.



Parlons maintenant de Valentino. Pierpaolo Piccioli, directeur artistique a présenté sa collection au palais Colonna à Rome. Il a voulu mettre l'accent sur la temporalité en nommant sa collection Code Temporal. Des trenchs, des robes longues, du plissé, du drapé, des manteaux et chemises impeccables, des couleurs… Chaque modèle était accompagné des noms de celles et ceux qui l’ont façonné de longues heures dans les ateliers.

Un hommage bien mérité qui tend vers une mode (enfin) plus humaniste. Dans ce décor, l'artiste a voulu concevoir des pièces pour des jours exceptionnels autant que pour le quotidien. Petit plus et pas des moindres, Piccioli a fait en sorte de présenter des pièces sans barrières de genre. ( L'évolution de la mode au fil des années, rien de plus fascinant !)




Faisons place a présent au grand défilé Chanel. Je dois dire que Chanel ne me déçoit jamais lors des Fashion Week, fidèle aux codes instaurés par Gabrielle Chanel avec une adaptation évidente à ceux de la mode d'aujourd'hui.

C'est au Grand Palais de Paris, en comite restreint, que les égéries de la maison ont pu contempler ce show. Le défilé était clairement inspiré des fêtes de familles et mariages dont on aurait presque perdu le goût. Jupons, dentelles, et couronnes fleuries viennent embellir ces allures de soirées de printemps, et appellent à la liberté qui nous manque. Le défilé se termine par l'entrée d'une mariée arrivant sur un cheval blanc, elle semble arriver tout droit des années 1920 avec une longue robe en crêpe satin et un voile fait tout en finesse.

Avec le défilé Chanel, la mode retrouve sans aucun doute son rôle initial : mettre en avant le savoir-faire d'une grande Maison. ( Pari réussi !)




Pour finir, ( je dois avouer que j'ai eu un réel coup de cœur pour CE défilé), l'incroyable Schiaparelli.

Pour cette collection, Daniel Rosberry a sans aucun doute réalisé un sans faute !

Il met en avant le surréalisme et le "no limit" du monde de la mode. Beaucoup de pièces sculpturales et d'accessoires trompe-l'œil pour plus de 25 silhouettes plus extravagantes les unes que les autres.

Roseberry a évidemment voulu rendre hommage à la fondatrice, Elsa Schiaparelli en mettant en avant son excentrisme. On y voit donc des robes du soir très sculptées, des pièces drapés et surtout beaucoup de démesure ! ( Tout ce qu'on aime ! )

Schiaparelli c'est donc inévitablement la rencontre entre la démesure, le savoir-faire et la liberté du corps.



Je ne vous ai évidemment pas décrit chacun des 30 défilés qui ont eu lieu cette semaine mais les plus emblématiques de cet saison, selon moi. Cette année, il faut dire que la Fashion Week a du et su s'adapter à la crise que nous vivons, grâce à la digitalisation des défilés ( transmissions sur les réseaux sociaux, Youtube), ou encore par les défilés en comité restreint, encore plus privés qu'ils ne l'étaient déjà. La mode connaît évidemment un tournant aujourd'hui car les Maisons se sentent encore plus concernées par le monde qui nous entoure et de plus en plus respectueuses de l'environnement. En effet, cela se remarque par la diminution des collections, l'upcycling présent chez de plus en plus de Maisons ou encore les thèmes des collections très axés sur notre planète et sa nature.

J'espère que ces quelques mots vous auront plus et vous aurons permis d'apprendre des choses. Quant à nous on se retrouve vite pour un nouvel article !


N'hésitez pas à m'écrire sur mes réseaux sociaux pour me dire ce que vous en avez pensé et pour me suggérer des thèmes que je pourrai aborder ! See u :)




31 views0 comments

Recent Posts

See All

L'histoire du luxe

Aujourd'hui je vous propose d'en apprendre un peu plus sur l'histoire du luxe et son avancé jusqu'à nos jours. Pas de panique, ça ne sera pas un cours d’histoire, loin de là ! Le luxe s'est d'abord in

 

Abonne-toi pour ne louper aucun post !

Formulaire d'abonnement

©2020 by sirinefashion_blog. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now